Nîmes : Fermeture du marché Debussy ouverture du marché Goetch

12 mai 2019

Nîmes : Fermeture du marché Debussy ouverture du marché Goetch

Vers un dénouement après de longues semaines de négociations et une forte pression des commerçants du marché de Debussy. En novembre 2018 la marie de Nîmes nous demandait de lui faire des propositions sur une éventuelle relocalisation du marché Debussy pour travaux, en parallèle elle nous présentait sont projet, le syndicat lui fit deux propositions refusées pour raisons de sécurité.

L’offre de la mairie en l’état n’était pas acceptable, impossibilité de placer l’ensemble des commerçants sur la nouvelle place, place non équipé d’eau, d’électricité et de sanitaire, et sol impropre au déballage voir dangereux à cause de racines qui avaient soulevé le goudron. Notre premier vœux était la remise en état du parking et l’installation de l’eau et de l’électricité. Le 20 février 2019, la mairie nous annonçait le déménagement du marché pour le 6 mars pour tester la place avec l’ensemble des alimentaires et la moitié des manufacturés et surtout sans qu’aucun travaux ne soit effectué. Nous refusions cette proposition.

Le 5 mars, la mairie nous informait que les travaux étaient reportés à la semaine suivante donc autorisation à nos collègue de rejoindre leurs emplacements. Même chose la semaine du 14 févier. Pour le marché du 20, une liste des commerçants pouvant déballer était diffusée par la mairie, sans que la nouvelle place fasse l’objet de quelconques travaux.

Voyant l’inflexibilité de la mairie le Syndicat demandait l’intervention de la Fédération qui en la personne de Madame RUBIN rencontrait M. GOURDEL, élu commerce à la ville de Nîmes, le 19 mars fin de matinée. Après deux heures de discutions nous arrivions à un accord où, après quatre semaines d’alternance, l’ensemble des commerçants pourrait déballer sur le marché, avec pour condition principale que les travaux d’aménagement soient effectués. Le 20, l’ensemble des commerçants déballait pour la dernière fois sur Debussy malgré l’interdiction de la mairie, le 27 mars, 3, 10 avril les travaux toujours pas fait, l’ensemble des commerçant refusaient de s’installer sur le marché. Le 17 avril, travaux fait, l’alimentaire prenait ses emplacements tandis que les manufacturés refusaient de s’installer sans un écrit de la mairie, ou la certitude que l’ensemble des commerçants déballeront à la fin des quatre semaines d’alternance. Le 24 avril l’alternance commençait. Depuis une première réunion pour la réinstallation des alimentaires. Nous devrions nous rencontrer dans la vingtième semaine pour organiser l’installation de tous les commerçants. Nous restons vigilants à la prochaine décision de la mairie avec la Fédération, qui depuis le début nous soutient dans cette action.